Titre term
Accueillir les petits enfants et accompagner les parents en proximité
Chapo

Ce support présente aux collectivités qui s’engagent dans un projet partagé des angles de réflexion potentiels sur le thème de l'accueil des petits enfants et l'accompagnement des parents en proximité.

Bloc je participe

Accélération de projet

Suivi en temps réel

Liste de diffusion

Je participe

 

Nous cherchons à maximiser les coopérations. Partagez votre engagement !

Contexte de la thématique

La légitimité de la puissance publique à intervenir en soutien des familles au fil de la petite enfance fait l’objet d’un consensus général. Pourtant, malgré le volontarisme affiché des politiques familiales depuis près d’un siècle, la capacité du service public à se positionner en appui socio-éducatif pour tous reste fragile. Les phénomènes de précarisation économique, de ségrégation urbaine, d’isolement des mondes ruraux, ou encore de décompositions et recompositions familiales, viennent mettre en tension les services d’accueil et d’accompagnement des parents et des jeunes enfants… tout en soulignant leur importance. La France reste ainsi l’un des pays les plus inégalitaires d’Europe en termes d’accès à un mode d’accueil : il y a un rapport de 1 à 7 pour l'accès à un mode d'accueil entre les 20 % les plus aisés et les 20 % les plus pauvres, et même de 1 à 12 pour l'accueil individuel.

Au-delà de la stricte capacité « quantitative » d’accueil des jeunes enfants, on peine à progresser, d’un point de vue qualitatif, sur le soutien aux jeunes mères en situation de précarité, sur la question des violences, sur l’accueil et l’accompagnement des enfants dits « à besoins spécifiques » (troubles du comportement, spectre autistique, handicap). Il peut s'agir aussi de mettre sur pied des équipes « allant vers » les familles, pour développer des services de soutien hors les murs des équipements, par exemple au moment de l’entrée des enfants dans les récentes classes dites de « toutes petites sections ». 

Ces enjeux nous semblent relever d’une capacité d’action à l’échelle locale, fondée sur la coopération entre les institutions compétentes en la matière (communes, CAF, Conseils départementaux, ARS…), la communauté éducative au sens large (Education Nationale, pédopsychiatrie, associations…) et bien sûr les familles elles-mêmes.

Voici quelques axes de travail conçus comme des sources d’inspiration pour les territoires, dont les projets concrets restent à définir par les acteurs locaux, dans une logique de capacité d’accueil et d’accompagnement des familles en proximité :